Fiche-guide juridique sur la réutilisation de définitions existantes

Intégrer des définitions textuelles dans son ontologie ou son thésaurus, c’est une bonne pratique. Cela facilite son utilisation, évite les mauvais usages et les glissements de sens.

Bien souvent, le premier réflexe est de réutiliser des définitions existantes lorsqu’elles existent. On les trouve dans des dictionnaires, des ouvrages, des articles scientifiques,… et bien sûr, d’autres ressources sémantiques. Il faut alors se poser la question du droit d’auteur puisque la plupart de ces sources en relèvent.

VocabulairesOuverts@INRAE a décrypté pour vous les cas auxquels vous pouvez être confronté et propose de vous guider sur le chemin de la légalité et du respect de l’éthique scientifique. Découvrez notre fiche Intégrer des définitions textuelles à mon thésaurus ou à mon ontologie. Comment rester dans la légalité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.